Mais qui est donc Jean-Cyril Spinetta ?

Jean-Cyril Spinetta est l’auteur du rapport commandé par le gouvernement qui a mis le feu aux poudres.

Qui est-il ?

Quel est son parcours ?

Pourquoi ce rapport qui aurait dû être impartial semble bien être à charge contre les cheminots ?

Ses origines

Son père, Adrien Spinetta, (1908-1998), était ingénieur des ponts et chaussées, président de l’office universitaire de recherche socialiste et du Conseil général des ponts et chaussées. Il est l’un des rédacteurs de la loi N° 78-12 du 4 janvier 1978 relative à la responsabilité et à l’assurance dans le domaine de la construction, dite  « Loi Spinetta » (1978). Il était un proche de Guy Mollet.

Son grand-père, Cyrille Spinetta (1879-1943), était responsable de la Section Française de l’Internationale Ouvrière (SFIO). On peut lire sur une biographie qu’il était ami de Jean Jaurès… 

Mais les temps changent… et les idées de Jean Jaurès et de Guy Mollet semblent oubliées.

Quelques recherches sur Jean-Cyril Spinetta révèlent que les moments où il a fait partie du conseil d’administration d’une société correspondent souvent à des périodes de licenciements massifs.

 

Son parcours

Jean-Cyril Spinetta est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po) et ancien élève de la promotion Charles de Gaulle de l’École nationale d’administration (ÉNA).

Il est ou a été :

Président et directeur général d’Air France-KLM

Administrateur de :

  • Alcatel-Lucent (2006)

  • Air France

  • Groupe Air France-KLM

  • Alitalia

  • La Poste (jusqu’en 2008)

  • Saint-Gobain (depuis 2005)

  • Unilever (2006)

  • GDF Suez

  • Le Monde des Entreprises

  • Areva (avril 2009)

 

On peut lire un peu partout que les cheminots, et d’autres Français en général, s’interrogent sur la légitimité  d’une personne avec un tel parcours pour faire une analyse impartiale de la situation du système ferroviaire français.

 

Ce choix est-il étonnant ?

Il s’est déjà attaqué à la réforme très controversée d’Air France, lorsqu’il était aux commandes du groupe. Sa mission : préparer la privatisation de la première compagnie d’aviation française.

Si la volonté du pouvoir actuel est de privatiser à terme la SNCF, ce choix est donc logique.

On comprend alors que certains ont pu parler de son rapport comme « Le rapport téléguidé pour justifier le démantèlement de la SNCF ».

Quoi d’autre ?

On a lu qu’en tant que Président du conseil d’administration Air France KLM du 01-04-2008 au 31-03-2009 ses revenus s’élèvent à 1.627.740 €
De quoi énerver les salariés de la SNCF qui pour la majorité ne toucheront pas la moitié dans toute leur carrière.

Les archives internet nous rappellent qu’en juillet 2006 le PDG d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, fut soupçonné de « blanchiment en bande organisée, de travail dissimulé, complicité de corruption passive, trafic d’influence et complicité d’abus de bien sociaux ».

On a lu aussi que « Jean-Cyril Spinetta fut ancien président du Conseil de Surveillance d’AREVA de 2009 à 2013, quatre années au cours desquelles les errances de ses dirigeants ont conduit la compagnie publique vers le désastre que l’on connaît ».

 

Sources (cliquez et lisez ceci) :

Qui est Jean-Cyril Spinetta, l’homme qui veut détruire la SNCF et le statut de cheminot ?

Le rapport Spinetta est signé par une élite qui ne connaît pas la France

Biographie de Jean-Cyril Spinetta

Rémunérations de Jean-Cyril Spinetta (2009 – 2010 – 2011)

Jean-Cyril Spinetta (Wikipedia)

Le PDG d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, est convoqué par la justice

Le rapport téléguidé pour justifier le démantèlement de la SNCF

L’ombre d’AREVA sur l’avenir de la SNCF

Areva : ce qu’il faut savoir sur le désastre

Affaire Uramin : la justice enquête sur Anne Lauvergeon, ex-Pdg d’Areva

 

Relire également les articles :

Les mensonges sur France Télécom éclairent ceux sur la SNCF

Pourquoi le gouvernement veut « se faire » les cheminots ?

La SNCF coûte moins cher que les accidents de la route

Rapport Spinetta : point de vue purement économique qui fait l’impasse sur l’enjeu environnemental

Risque de grève à la SNCF

Désastre de la privatisation du rail britannique

 

Publicités

Publié le 4 avril 2018, dans Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Très intéressant . Article à partager massivement

    Aimé par 1 personne

  2. Hélas les Français ne s’informent pas par eux mêmes. Ce site mériterait d’être mieux connu car il nous fait lire des choses que les médias principaux se gardent bien de nous communiquer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :