Archives de Catégorie: Economie

Privatisation de la SNCF : le document qui va mettre le feu aux poudres

D’après « Le Parisien », un document de travail SNCF prévoit le cadre juridique d’une privatisation !

Il s’agit d’un compte rendu interne d’une réunion de travail qui s’est déroulée le 4 mai entre des cadres de l’entreprise et le cabinet du ministère des Transports. Et une « petite phrase » repérée par le quotidien pourrait se révéler explosive…

Malgré les démentis, ce document sème le doute…

 

 

Lire l’article du journal «Le Parisien »

 

Lire également :

Privatiser la SNCF = augmentation des tarifs et plus de retards, la preuve en chiffres 

 

Relire nos articles :

Les mensonges sur France Télécom éclairent ceux sur la SNCF

Mais qui est donc Jean-Cyril Spinetta ?

Désastre de la privatisation du rail britannique

 

Publicités

Prélèvement à la source : les syndicats dénoncent une privatisation de la collecte de l’impôt

Ce sont les employeurs qui seront chargés de collecter cet impôt pour le compte du fisc, ce qui suscite la grogne des entreprises.

Les syndicats de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) sont eux aussi en colère.

Lire l’article

Le déficit baisse un peu mais les impôts et la dette augmentent beaucoup !

La baisse du déficit public sous la barre des 3% du PIB est un résultat en trompe-l’œil…

Les prélèvements obligatoires ont augmenté de 18,3 milliards d’euros en 2017, sous les présidences Hollande et Macron, soit une hausse moyenne de 486 euros par foyer fiscal.

Lire la suite

 

Risques de dérapages budgétaires pour les JO 2024

Un rapport pointe de possibles dérapages et préconise de prendre rapidement des décisions dans le dossier des Jeux d’été 2024 à Paris. Il est question de «réels risques à la fois de non-réalisation dans les délais de certains équipements mais aussi de surcoûts importants ».

Lire l’article :
Jeux olympiques 2024 : un rapport alerte sur de possibles dérapages budgétaires
Relire également :
Dérives et surcoût exorbitant : l’Euro 2016 va faire mal aux finances de la France !

L’État souhaite privatiser totalement ADP (Aéroports De Paris)

Les derniers arbitrages sur le projet de privatisation d’ADP seront rendus samedi, l’état ayant décidé de céder l’intégralité de sa participation de 50,6% dans le gestionnaire des aéroports d’Orly et de Roissy-CDG.

Un avant goût de la privatisation de la SNCF dans quelques années, après avoir transformé l’entreprise publique comme souhaite le faire le président à coup d’ordonnances ?

Vinci, qui détient déjà 8% du capital d’ADP, fait figure de favori pour remporter cette part de 50,6%, valorisée actuellement à hauteur de 8,2 milliards d’euros. 

Une compensation pour l’arrêt de Notre Dame des Landes ?

 

Lire l’article

La SNCF coûte moins cher que les accidents de la route

Le coût de la SNCF, calculé en additionnant les subventions versées par les pouvoirs publics (portant nécessaire à l’aménagement du territoire) et aux retraites des cheminots, a frappé les esprits, et a fait l’objet d’exagérations, comme celle du ministre Gérald Darmanin qui fait le buzz (peut-être pour faire oublier ses démêlés avec la justice ?…)

Et c’était l’objectif de la majorité présidentielle aidée par certains grands médias !

Pourtant,  les dépenses des administrations pour la route atteignent un montant comparable au coût de la SNCF… pour un mode de transport très largement plus polluant !

 

Lire l’article

Rapport Spinetta : point de vue purement économique qui fait l’impasse sur l’enjeu environnemental

Le transport ferroviaire ne représente que 0,6% de la consommation d’énergie en France, alors que le secteur des transports dans son entier consomme 30% de l’énergie.

Pour ceux qui se préoccupent de l’avenir de la planète, « la logique comptable du rapport Spinetta est l’expression du renoncement à la lutte contre le changement climatique, à l’amélioration de la qualité de l’air et à la cohésion des territoires ».

cop-21-la-pollution-c-est-mauvais-pour-le-cerveau

Un voyageur en TGV émet cinquante fois moins de CO2 par kilomètre parcouru qu’en voiture, vingt-cinq fois moins qu’en covoiturage, et huit fois moins qu’en bus.

Un voyage en Transilien émet vingt-cinq fois moins de CO2/km qu’en voiture.

Un train de fret émet dix fois moins de CO2 par km que le nombre de poids lourds nécessaires pour transporter la même quantité de marchandises.

Et pourtant la majorité « République en Marche » souhaite fermer des lignes ferroviaires pour mettre toujours plus de camions, de bus et de voitures sur les routes et fermer des lignes ferroviaires !

pjky0gjq79cz27z

Lire ces articles :

L’environnement, angle mort du rapport Spinetta

Des ONG dénoncent le rapport Spinetta, au nom du climat

SNCF : une vision trop financière

SNCF : pourquoi les défenseurs de l’environnement s’opposent à la réforme

Compteurs Linky : coûteux pour les foyers, avantageux pour Enedis

Pour la Cour de comptes, le compteur Linky sert principalement à « « rémunérer » Enedis, la filiale d’EDF, au détriment du service rendu aux consommateurs.

enedis-affirme-que-la-remuneration-du-projet-linky-est-a-la_1066196

Intrusifs, dangereux, mauvais pour la santé…

Les controverses se sont multipliées depuis la mise en service des premiers compteurs Linky : en captant les données des consommateurs à tout moment, il semblerait que le boîtier puisse connaître leurs périodes d’absence, leurs heures de lever et de coucher, ou même le nombre de personnes dans le foyer… 

Lire la suite

 

La baisse d’impôt promise par le gouvernement n’a pas eu lieu !

Le gouvernement promet pour cette année une baisse d’impôt et de charges dont chaque salarié est censé ressentir les bienfaits dès son bulletin de paie de janvier… Une analyse plus concrète permet d’en douter :

 Timbre :  + 10 centimes
 Gazole :  + 7,6 centimes
 Essence : + 3,84 centimes
Tabac :  + 10%
 Et bientôt taxe sur le gaz naturel :  + 43,7%

ob_83deb1_a-fiscalite

 

Lire la suite de l’article

Relire aussi :

Les premières mesures de Macron profiteront aux plus aisés en 2018 et 2019

 

Risque de grève à la SNCF

Suite au rapport à charge contre la SNCF par l’ancien président d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, la riposte se prépare.

Ce rapport ne prévoit pas seulement la fin du régime spécifique des cheminots mais aussi la fermeture de lignes empruntées chaque jour par des salariés pour se rendre au travail.

en-images-nouvelle-journee-de-manifestation-rennes_8

 

Le projet que le président Macron a en tête depuis des années n’est pas seulement une attaque contre les salariés de l’entreprise publique, mais aussi contre une partie de la population qui n’a pas d’autre moyen que de prendre le TER pour se déplacer. C’est la fin du service public et la fin de l’égalité des chances pour les territoires à faible densité de population, au nom du rendement économique.

La journée de mobilisation à la SNCF aura lieu le même jour que la mobilisation des fonctionnaires contre la réforme de la fonction publique. 

Le printemps risque d’être chaud !

Fonctionnaires et agents SNCF ne vont pas lutter uniquement pour leurs statuts mais aussi pour le maintient d’un service public égalitaire sur tout le territoire National.

 

Lire les articles sur ce sujet :

Une « manifestation nationale » des cheminots prévue le 22 mars, risque de grève à la SNCF

Réforme de la SNCF : une riposte des cheminots prévue le 22 mars

Attachés à leur statut, les cheminots prêts à en faire un casus belli

Le rapport Spinetta touche au statut des cheminots, mais aussi à la culture ferroviaire

Fonction publique : sept syndicats appellent à la mobilisation le 22 mars

 

Pour mémoire, nous vous conseillons aussi de relire ceci :

Cars Macron : l’échec d’une compagnie

Désastre de la privatisation du rail britannique

Le PDG d’Air France, Jean-Cyril Spinetta, est convoqué par la justice

 

 

%d blogueurs aiment cette page :