Archives de Catégorie: Impôts et taxes

Prélèvement à la source : les syndicats dénoncent une privatisation de la collecte de l’impôt

Ce sont les employeurs qui seront chargés de collecter cet impôt pour le compte du fisc, ce qui suscite la grogne des entreprises.

Les syndicats de la Direction générale des finances publiques (DGFIP) sont eux aussi en colère.

Lire l’article

Publicités

Le déficit baisse un peu mais les impôts et la dette augmentent beaucoup !

La baisse du déficit public sous la barre des 3% du PIB est un résultat en trompe-l’œil…

Les prélèvements obligatoires ont augmenté de 18,3 milliards d’euros en 2017, sous les présidences Hollande et Macron, soit une hausse moyenne de 486 euros par foyer fiscal.

Lire la suite

 

La baisse d’impôt promise par le gouvernement n’a pas eu lieu !

Le gouvernement promet pour cette année une baisse d’impôt et de charges dont chaque salarié est censé ressentir les bienfaits dès son bulletin de paie de janvier… Une analyse plus concrète permet d’en douter :

 Timbre :  + 10 centimes
 Gazole :  + 7,6 centimes
 Essence : + 3,84 centimes
Tabac :  + 10%
 Et bientôt taxe sur le gaz naturel :  + 43,7%

ob_83deb1_a-fiscalite

 

Lire la suite de l’article

Relire aussi :

Les premières mesures de Macron profiteront aux plus aisés en 2018 et 2019

 

L’État non plus ne paie pas ses cotisations sociales !

La fraude aux cotisations sociales constitue un manque à gagner important pour notre système de solidarité nationale. Oui mais voilà, il n’y a pas que les particuliers ou les entreprises qui ne respectent pas les règles !

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes rapporte que le ministère de la Justice ne paie pas une partie de ses cotisations sociales.


Cliquez pour lire la suite

 

Lire également :

Une lutte contre la fraude sociale… défaillante et inefficace

Fraude aux cotisations sociales : l’État doit durcir les contrôles, dit la Cour des comptes

Cour des comptes : l’État combat peu la fraude aux cotisations sociales

 

La villa corse de Nicolas Hulot change mystérieusement de surface

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique, aurait-il des pouvoirs magiques ?

Il aurait en tout cas réussi à faire varier la surface et la valeur de sa maison corse sans difficulté !

 

Après avoir sous-estimé la valeur de ses deux maisons en Haute-Savoie, le ministre de l’Écologie semble avoir eu également de soucis pour bien évaluer celle de sa villa corse.

Dans sa déclaration de patrimoine, publiée en décembre dernier par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Nicolas Hulot a assuré être le propriétaire d’une villa de 334 mètres carrés sur l’île de Beauté, implantée sur un terrain de 3 hectares. Sa valeur était alors estimée à 1.050.000 euros.

Sauf que…

Le ministre avait souhaité par le passé se délester de sa maison et l’avais mise en vente par l’intermédiaire de Sotheby’s.

L’annonce, reproduite par Le Point, vantait à l’été 2016 une « propriété exceptionnelle de 3,5 hectares » offrant « un panoramique unique et privilégié sur les aiguilles de Bavella » ainsi qu’une villa « construite en pierre de taille et en red cedar » de « 350 mètres carrés habitables et 150 mètres carrés de dépendances ».

L’agence immobilière de luxe espérait alors vendre le bien pour 2 à 5 millions d’euros !

 

Lire les articles :

Comment la maison corse de Hulot a rétréci

Embrouillamini autour de la villa corse de Nicolas Hulot

 

Les premières mesures de Macron profiteront aux plus aisés en 2018 et 2019

Selon une étude de l’Observatoire français des conjonctures économiques, les ménages les plus aisés devraient profiter pleinement des réformes sur la fiscalité du capital mobilier.

En 2019,  les 2% les plus riches capteraient 42% des gains !

En 2018, les mesures auront un impact nul sur le pouvoir d’achat des classes moyennes.

Les ménages les plus pauvres verront leur niveau de vie se réduire.

 

Lire l’article

Limitation de la vitesse à 80 km/h ; une mesure inefficace

La réduction de la limite maximale de vitesse de 90 à 80 km/h sur le réseau routier secondaire en France a été annoncée le 9 janvier 2018 à l’issue d’un comité interministériel de sécurité routière.

limite-vitesse-80

Faire chuter la mortalité sur les routes ?

La majorité des personnes qui se sont penchées sur le sujet en doute fortement !

L’abaissement de la vitesse à 80 km/h serait même une mesure contre-productive pour certains.

Le rapport sur l’expérimentation qui a été menée ne mentionne aucune donnée sur l’accidentalité.

 

Quelques réactions :

« Aucune étude n’a prouvé que la limitation de vitesse avait un impact sur la diminution de la mortalité sur les routes ».

« Sur les petites nationales, les poids lourds ne respecteront pas cette limitation : le risque est de se faire doubler par d’énormes camions le danger est certain ».

« Le problème ce n’est pas la vitesse, ce sont les comportements au volant : refus de priorité, non-utilisation des clignotants, non-respect des distances de sécurité, dépassements dangereux ou encore téléphone au volant. Ce sont ces infractions-là qui devraient être plus sanctionnées ! ».

« Une expérimentation de la baisse de la vitesse à 80 km/h a été menée sur 3 portions de routes françaises entre juillet 2015 et juillet 2017, aucun résultat n’a été communiqué, ce qui laisse supposer que le test n’a pas été concluant ».

 

Lire l’article : Limitation de la vitesse à 80 km/h : Une mesure inefficace pour deux Français sur trois

 


 

Voir aussi : l’avis de la ligue de défense des conducteurs

Dont voici les points principaux :

Pas d’impact sur la pollution

Chez nos voisins européens, on roule plus vite qu’en France et il y a moins de morts sur les routes.

Il est faux de relier systématiquement vitesse et mortalité.

Des risques en plus pour le conducteur.

Une perte de 39,5 milliards d’euros par an pour l’économie française.

 

 

Propriétaires : vous êtes la vache à lait du gouvernement

Ce n’est pas une nouvelle, l’immobilier est devenu la vache à lait fiscale des différents gouvernements.

Mais la tendance ne fait que s’accentuer avec Emmanuel Macron !

vache

Par exemple, l’ISF disparaît pour tous,… sauf pour les propriétaires immobiliers et devient même l’impôt sur la fortune immobilière. La fortune ne devient donc taxée que parce qu’elle est immobilière !

Les revenus immobiliers sont deux fois plus taxés que les revenus financiers !

50 impôts et taxes frappent l’immobilier !

 

Lire la suite

 

Le gouvernement veut punir les pauvres ?

 

C’est ce que dénonce le site contrepoint.org dans un article qui commence par :

« Pour faire disparaître la pauvreté, vous avez deux options : enrichir les pauvres, ou les harasser jusqu’à ce qu’ils disparaissent du paysage… »

ob_83deb1_a-fiscalite

Lire l’article :

Passoires thermiques : Nicolas Hulot veut punir les pauvres

%d blogueurs aiment cette page :