Archives de Catégorie: Liberté d’expression

Comment l’AFP a tenté d’étouffer l’affaire Ferrand pour protéger Macron

Le principal syndicat de journalistes de l’AFP (Agence France Presse) a annoncé que l’agence possédait tous les éléments sur l’affaire Ferrand avant le Canard enchaîné, mais elle a volontairement dissimulé l’affaire.

Lire la suite

 

En marche vers un état d’urgence permanent ?

Le nouveau projet de loi présenté par le nouveau 1er ministre Édouard Philippe n’est autre qu’un clone de l’état d’urgence que nous subissons depuis le 14 novembre 2015 suite à l’attentat du Bataclan à Paris

Aussi opportun pour ce gouvernement qu’il l’a été pour le précédent, cet « état d’urgence » dont la vocation n’est pas de perdurer ad vitam aeternam, ne pouvait donc être prorogé indéfiniment sans risquer de provoquer incompréhension et lassitude parmi la population, qui constate au fil du temps inefficacité de ce dispositif face aux attentats.

Face à ce dilemme, le gouvernement Macron entend rendre permanent cet état d’exception en l’inscrivant tout bonnement dans le Droit commun, permettant ainsi d’appliquer indéfiniment des restrictions et privations des droits et libertés inscrits dans la Constitution française !

ob_4de1bd_libertes

Interdiction de circulation, remise des armes à feu de certaines catégories, assignations à résidence, fermeture de certains lieux, interdiction de manifester et perquisitions administratives de jour comme de nuit sont autant de mesures qui seront décidées sous l’autorité du ministère de l’Intérieur et des préfets, sans la moindre intervention d’un juge !

Ajoutez à cela la saisie de données informatiques, la surveillance et le contrôle (censure) d’internet, la surveillance hertzienne sous disposition de la loi Renseignement. On peut également redouter qu’à terme, le récent fichage général de la population ayant vu le jour ne vienne épauler ces mesures répressives grâce à sa gigantesque base de données. 1984, quand tu nous tiens…

Lire la suite

 

Lire également les articles :

Avec Macron, l’état d’urgence c’est permanent !

Obligation de fournir ses identifiants : de l’état d’urgence permanent à la loi Renseignement

 

ob_b160a0_etat-d-urgence

Réforme du travail : des manifestations « dans toute la France » le 19 juin

« Face aux attaques gouvernementales contre le Code du travail et la protection sociale qui se précisent et à la parodie de négociation à laquelle les dirigeants syndicaux se prêtent, nous répondons par la mobilisation, dans toute la France, dès le 19 juin »

en-2016-des-dizaines-de-milliers-de-personnes-avaient-manifeste-dans-toute-la-france-contre-la-loi-travail-de-myriam-el-khomri

Lire l’article

Des avocats décryptent la loi Travail

Il y aura une multiplication des conventions collectives inégales…

 Réforme droit du travail 11

Voir la vidéo

 

La campagne de Médecins du Monde contre les médicaments chers censurée !

Médecins du Monde a lancé, lundi, une campagne choc intitulée « Le Prix de la Vie », pour dénoncer les prix exorbitants de certains traitements. Mais sous la pression de l’industrie pharmaceutique, les annonceurs ont refusé de diffuser les affiches…

L’ONG qui refuse de baisser les bras, a décidé de contourner le problème et de mener sa campagne autrement, en publiant ses affiches sur les réseaux sociaux et dans les grands quotidiens nationaux.

 

affiches original-90999-demi

 

 

Médecins du Monde précise qu’à terme, « la Sécurité sociale ne pourra plus prendre en charge ces traitements ».

 

 

 

Lisez ceci :

Médecins du monde lance une campagne choc contre le prix des médicaments
La Ligue contre le cancer dénonce les « prix exorbitants » des médicaments

 

Voir les affiches de cette campagne en cliquant ici.

 

La liberté d’expression des journalistes Français existe-t-elle vraiment ?

La France donneuse de leçon sur la liberté de presse et d’expression vient pourtant de vivre une nouvelle d’une éviction « politique ».

76893_463053357068191_895652830_n

Directrice adjointe et chargée des pages Débats de l’hebdomadaire L’Obs, Aude Lancelin, qui avait fait part des grèves et surtout affiché son soutien au mouvement Nuit Debout, a été limogée.

Un SMS de Claude Perdriel (cofondateur et actionnaire de l’Obs) étayant la thèse politique

 

Lisez ceci :

Liberté d’expression en France: une journaliste licenciée pour avoir affiché son soutien aux grèves

Aude Lancelin virée pour avoir fait battre le cœur de «l’Obs» trop à gauche ?

L’Obs : lettre ouverte contre la direction

Limogeage à L’Obs : le SMS qui relance la piste politique

 

Le dialogue inattendu entre policiers et manifestants de Nuit debout

Mercredi 18 mai, alors que la manifestation « contre la haine anti-flic » rassemblait place de la République les principaux syndicats des forces de l’ordre, un étonnant dialogue s’est noué entre deux policiers de la CGT Police et des participants de Nuit debout.

 arton9794-7207c

Lire la suite

Loi Travail : la justice annule 9 interdictions de manifester à Paris

Dans ses ordonnances de rejet, le juge administratif relève que les interdictions constituent une « atteinte grave et manifestement illégale à la liberté d’aller et venir et à celle de manifester ».

interdictions-de-manif-afapb-mili-loi-travail

Lire l’article

Loi Travail : un journaliste interdit de couvrir la manifestation

Le photoreporter indépendant NnoMan a reçu un arrêté préfectoral lui interdisant de se rendre à la manifestation contre la loi Travail du 17 mai !

censure

Lire la suite

 

Lettre ouverte de Jean-Claude Antakli à David Pujadas

Depuis la création de «Des paroles et des Actes», je regarde cette émission avec intérêt. Mais celle de ce jeudi 24 mars improvisée à la hâte, suite aux attentats de Bruxelles, avait un goût amer, alors qu’elle était supposée nous éclairer grâce aux intervenants sur le plateau.

pujadas_paroles_actes

[…]

Qu’avez-vous fait, sinon imposer habilement les règles du débat en évitant l’essentiel ?

[…]

Votre silence complice de celui de nos gouvernants depuis 10 ans ne fait que brouiller les pistes

[…]

Vous auriez été grandi en laissant vos invités parler des sujets qui fâchent, de ces vérités que l’on ne veut pas entendre, de ces analyses qui dérangent le politiquement correct

[…]

Un peu d’objectivité Monsieur Pujadas !

[…]

Au nom du politiquement correct, combien de temps encore allez-vous nous désinformer, sans jamais vous sentir responsable devant l’histoire, devant vos auditeurs, devant votre conscience peut-être ?

[…]

 

Lire la lettre complète

 

%d blogueurs aiment cette page :