Archives du blog

Une erreur de traduction a sans doute changé la fin de la Seconde Guerre mondiale

Aujourd’hui on vous invite à lire un article de septembre 2014 :
« Mokusatsu », l’erreur de traduction qui a changé le cours de la Seconde Guerre mondiale »

Souvent présentée par les linguistes comme la plus grave erreur de traduction de tous les temps, l’interprétation du terme « Mokusatsu » est au cœur d’un des pires carnages du XXe siècle.

 

 

Déclaration, signée le 26 juillet par le président américain Harry S. Truman, le Premier ministre britannique Winston Churchill et le président chinois Tchang Kaï-chek  :

 « Nous appelons le gouvernement du Japon à prononcer aujourd’hui la capitulation sans conditions de toutes les forces armées japonaises. […] Sinon, le Japon subira une destruction rapide et totale. »

 

Les adjectifs n’ont pas été choisis au hasard. La titanesque Opération Downfall (débarquement terrestre programmé pour le 1er novembre) n’était plus la seule option américaine : Truman savait alors depuis dix jours que sa bombe atomique était opérationnelle. Ce qu’il ne savait pas encore, c’est qu’il ordonnerait de la lâcher sur Hiroshima, le 6 août, puis Nagasaki, le 9 août.

La décision finale était suspendue à la réaction des autorités nippones. Mais alors que l’ultimatum allié avait le mérite de la clarté, le Japon choisira d’y faire une réponse pleine d’ambiguïtés: « Mokusatsu ».

Un mot qui sera trop vite traduit par « ignorer avec mépris »…

 

 

Lire l’article complet

 

Voir également :

6 août 1945 – Bombe atomique sur Hiroshima

9 août 1945 – Bombe atomique sur Nagasaki

 

Publicités

Une catastrophe plus tragique que Fukushima secouera bientôt les USA ?

Des géologues américains sont persuadés que dans les prochains jours les États-Unis subiront un séisme de 9,3 sur l’échelle de Richter.

La Californie a connu, le long de la faille de San Andreas, dix séismes de magnitude moyenne au cours des dix derniers jours, soit un séisme par jour. Il s’agit de séismes de magnitude 3,6.

De telles secousses se faisaient sentir de Santa Barbara jusqu’à la frontière mexicaine.

 photo_1231483326343-1-0_w350 mag5

Lire l’article

Voir aussi :

18 avril 1906 – Séisme meurtrier à San Francisco

Californie : le Big One, c’est pour bientôt

 

Coups de feu au Capitole de Washington : ce que l’on sait

L’incident s’est produit à 14h39 (20h39, heure de Paris) lors d’un contrôle de sécurité à l’entrée du centre des visiteurs du bâtiment qui abrite le Sénat et la Chambre des représentants, à Washington D.C., la capitale des États-Unis.

 Capitol Gunfire

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :